Illustration système digestif humain

son fonctionnement


Le système digestif de l’homme : Pourquoi l’alimentation végétale fraîche, variée, convenablement cuite et mastiquée est la meilleure façon de rester en bonne santé.

 

Le rôle primordial des enzymes dans le processus digestif

Les enzymes sont peut-être les nutriments les plus importants, puisqu’elles sont responsables du bon fonctionnement du vivant et de tout l’organisme.

L’être humain en a besoin pour les fonctions mentales et physiques. Chaque cellule contient plus de 100000 enzymes travaillant pour le métabolisme!



Comment fonctionnent les enzymes

Elles ne travaillent correctement qu’avec leurs partenaires les co-enzymes, que sont les minéraux, les vitamines, et les protéines.

Une fois qu’elles ont accompli leurs tâches, les enzymes s’autodétruisent. C’est pourquoi, pour rester en bonne santé, il faut constamment se nourrir d’enzymes, pour les renouveler.

Les enzymes sont principalement des protéines, qui ont des besoins en acides aminés pour accomplir leur fonction primaire.

Les hormones étant également principalement des protéines, elles ont besoin d’une interaction avec les enzymes, pour réguler les processus métaboliques.

Les enzymes aident à transformer les protéines en acides aminés. Les protéines ne réalisent pas leur fonction sans avoir rompu les acides aminés. Ceux-ci transportent les enzymes aux organes qui réalisent alors leurs fonctions.

Les enzymes aident également à extraire les minéraux des aliments. Elles transforment ensuite ces minéraux en agents alcalinisants et détoxifiants qui se mélangent aux déchets acides et toxiques des cellules, en les neutralisant, et en les envoyant aux selles.

Elles utilisent les minéraux pour créer un équilibre des solides dissous à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des cellules, et donc, elles équilibrent les pressions internes et externes (équilibre osmotique).

Les vitamines travaillent comme co-enzymes, dans toute réaction chimique des cellules du corps. Sans minéraux extraits des aliments par les enzymes, les vitamines seraient incapables d’exercer leurs fonctions.



Les différents types d’enzymes

- Les enzymes métaboliques, produits par l’organisme, entretiennent chaque cellule, les tissus et les organes. C’est grâce à elles que chaque organe remplit ses fonctions.

- Les enzymes digestives sont également produites par le corps lui-même. Celles-ci permettent la bonne digestion des aliments. Elles transportent les nutriments dans le sang pour être utilisés dans les fonctions du corps.
On les retrouve dans tout l’appareil digestif : dans la salive, dans l’estomac, dans le liquide pancréatique, dans l’intestin grêle…

Chaque type d’enzyme a sa fonction particulière.

Les protéases, les lipases ou les amylases participent à la décomposition des protéines, des glucides et des lipides consommés. Les grandes molécules sont décomposées en molécules plus petites, plus facilement absorbables et digestibles.


Les enzymes alimentaires, de source exogène cette fois, soit apportée par l’alimentation, sont naturellement présents dans les aliments végétaux, frais et crus, (ou cuits en dessous de 42 degrés).

Ces aliments participent au travail de digestion. Ils facilitent la digestion sans entamer votre capital d’enzymes métaboliques.

Tout aliment très (trop?) cuit que l’on ingère arrive dans l’organisme dépourvu d’enzymes, celles-ci étant très fragiles et sensibles à la chaleur. Ces aliments demandent alors une production d’enzymes digestives supplémentaires pour combler ce manque. (mastiquez, mastiquez!!)

Le capital enzymes du corps n’est pas inépuisable.
Épuiser l’organisme contribue à son vieillissement prématuré, et nuit à la santé.

Une déficience en enzymes doit être considérée avant toute chose dans un dysfonctionnement du corps, un manque d’équilibre, car elle peut causer une maladie.
C’est pourquoi on les conseille souvent en compléments alimentaires, avec d’autres minéraux, ou vitamines.

Manger des aliments frais et crus, les mastiquer longuement, c’est la meilleure façon de rester en bonne santé longtemps.



Le système digestif : Les différentes étapes de la digestion

La digestion est le processus qui transforme les aliments que nous ingérons en une sorte de bouillie d’où notre corps puise son énergie.

Celle-ci se réalise dans le tube digestif, qui va de la bouche à l’anus.

 

La bouche

Rompt les aliments avec les dents
Les dents coupent et broient les aliments
La salive contient des enzymes digestives, contrairement à celle des carnivores.
Elle humidifie et lubrifie les aliments. Les enzymes qu’elle contient sont l’amylase, la lipase et la ptyaline linguales.
L’amylase digère les polysaccharides (glucides complexes), la lipase et la ptyaline linguales quant à elles initient la digestion des féculents et des graisses
La langue est l’organe du goût. Elle assiste à la production du langage
Mastique, salive et déglutit

Le pharynx

Avale

L’œsophage

Transporte la nourriture entre le pharynx et l’estomac.
Déglutit

L’estomac

Stocke et dissout la nourriture
Produit l’enzyme digestive « pepsine »

Les cellules de la muqueuse de l’estomac sécrètent l’acide chlorhydrique qui, mélangé au suc gastrique, active le pepsinogène pour former la pepsine, qui décompose les protéines et tue les germes.

Les lipases gastriques commencent l’hydrolyse des graisses.

Une couche de mucus protège la paroi de l’estomac, elle permet de limiter l’absorption.
L’estomac assure la décomposition des grosses molécules en molécules plus petites par le suc gastrique, la nourriture est transformée en pâte liquide.

L’estomac humain est deux fois moins volumineux que celui d’un carnivore, et il est bien moins acide.

Le foie (glande)

Permet de détruire ou de fabriquer des molécules biologiques
Stocke les vitamines et le fer
Détruit les vieilles cellules du sang
Détruit les poisons
Fabrique la bile (suc digestif pour l’intestin grêle)

La vésicule biliaire

Stocke et concentre la bile produite par le foie

Le pancréas (glande)

Sécrète l’insuline qui régule le niveau de glucose dans le sang
Le bicarbonate neutralise l’acide de l’estomac
La trypsine et la chymotrypsine digèrent les protéines
L’amylase digère les polysaccarides
La lipase pancréatique intervient, chez l’homme, dans la digestion des graisses
Déversement de leurs sucs digestifs dans l’intestin grêle pour rendre les molécules encore plus petites.

L’intestin grêle

Notre intestin est très long (presque 10 mètres), contrairement à celui des carnivores.

Commence par le duodénum, est entouré par le gros intestin.
Conclut la digestion
Une couche de mucus protège ses parois
Absorbe les nutriments devenus liquides (un grand pourcentage est de l’eau)
La peptidase digère la protéine
Les sucrases digèrent les sucres
L’amylase digère les polysaccharides
Absorption : Les petites molécules, devenus des nutriments, peuvent passer des petits trous de l’intestin grêle au sang.
C’est à ce niveau que le sang distribue ces nutriments à tout le corps.

Le gros intestin

Long et à replis, contrairement à celui des carnivores.
Réabsorbe de l’eau et des ions, déshydrate ce qui n’a pas été absorbé et le transforme en selles.

Le rectum

Stocke et expulse les selles

L’anus

S’ouvre pour l’élimination des selles solides restantes



Pour approfondir le sujet de l’anatomie humaine : Anatomie comparée de l’alimentation