Les conditions dans lesquelles on mange sont essentielles à la bonne assimilation d'un repas.
Non seulement être présent à ce que l'on fait a tout son sens, mais en plus, on se rend compte de ce que l'on mange, et on n'aura pas "besoin" de compenser et entrer dans un cercle vicieux avec la nourriture.
Choisir les conditions dans lesquelles on mange donne sa vertu au repas!

  • Mangez dans des conditions optimales (le calme) et ne mangez pas si vous êtes contrarié.
    Un repas n’est pas l’occasion de régler des problèmes, mais plutôt celui de partager un moment agréable, constitué de discussions légères.

  • Mastiquez!
    Si vous mangez seul, profitez-en pour manger en pleine conscience. (L’exercice est plus facile lorsque l’on est seul.)
    On mastique une bouchée, en insalivant bien chaque parcelle. Pour vérifier que c’est fait correctement, poussez votre bouchée avec la langue vers les dents de devant. Si elle n’est pas parfaitement liquide, continuez de mastiquer!
    Expérimentez! Votre bouchée est plus sucrée avec une bonne insalivation! Votre nourriture est ainsi prête à être digérée.

  • Tentez de réunir les 6 saveurs dans chaque repas : sucré, salé, amer, astringent, aigre et acide.

  • On évite les desserts (le sucré en fait) en fin de repas : Les fruits sont systématiquement consommés durant les collations du matin et de l’après-midi, et jamais durant un repas.
    On peut éventuellement en croquer un 30 minutes avant de passer à table (en particulier la pomme, puisque la pectine a pour effet de réduire l’appétit et de préparer les parois de l’estomac).
    Consommer un fruit en dessert provoque une fermentation des aliments dans le ventre, et donc, des ballonnements.

  • Si vous mélangez les végétaux crus et cuits, mangez d’abord les crus pour que l’information soit assimilée par votre organisme.

  • On ne boit pas durant les repas, mais par petites gorgées régulières tout au long de la journée (de préférence de l’eau tiède ou chaude)

  • Evitez les produits glacés.

  • Pour une digestion facilitée, proposez-vous un moment de calme après chaque repas. Idéalement, on ne fait aucune activité durant les 20 minutes qui suivent un repas.