Génération-Pilule : le Défi-Foie

Le foie se nettoie lui-même : Le point de vue de l’Ayurveda

Avoir un foie propre est bien plus simple qu’il n’y parait. Il suffit en effet de manger correctement tout au long de sa vie.

La science traditionnelle indienne insiste : on n’a jamais besoin de faire quelque cure que ce soit si l’on respecte nos rythmes.
L’organisme sait s’autoréguler.
Il faut parfois lui laisser la chance d’y arriver, et c’est pourquoi des « jeûnes d’urgence » – d’un à trois jours – sont parfois conseillés en cas d’exagération passagère.

La règle pour alimenter le corps est, encore et toujours, de manger de saison, pour que le foie puisse s’adapter à un rythme, être autorégulé et ainsi éviter les cures, simplement en profitant de ce que la terre lui procure de manière si adaptée.
On mange alors ce qui pousse là où l’on est : les fruits rouges qui viennent au printemps sont adaptés à cette sorte de climat, et les racines, les choux, les poireaux, etc. de l’hiver remplissent leur rôle pour ces périodes froides de la vie.

La médication est alors inutile, puisque l’on prend conscience de tout : On est maître de soi, et l’on se demande systématiquement ce que l’on fait de bon pour nous.

Un nettoyage est toutefois bien plus efficace si l’on retire complètement quelques temps les aliments qui encrassent :

  • les céréales
  • toute forme de sucre cristallisé
  • toute forme de sel cristallisé
  • les graisses

On peut dans certains cas (dans le cadre de cures seulement) ajouter quelques aliments à son alimentation pour aider le foie à se nettoyer et à enlever ce qui l’encrasse.

  • le radis noir
  • l’artichaut
  • la bardane
  • le desmodium

Nettoyer son foie après un traitement médicamenteux au long court

Les foies de notre génération-pilule auront indéniablement pâti de ce long traitement médicamenteux (au même titre que lorsque l’on prend des hormones de synthèse, des antiviraux, des somnifères, des produits anti-hormonaux, des neuroleptiques, des psychotropes ou, évidemment, des antibiotiques).

Le foie est pourtant un organe extrêmement important, comptant plus de 300 fonctions vitales.

Arrêter la pilule contraceptive est une excellente initiative pour la bonne santé de l’organisme tout entier, puisque non seulement un traitement hormonal est loin d’être conseillé et adapté pour toutes, mais en plus, un foie chargé (ça donne de l’acné) enfin nettoyé donne un regain d’énergie et enlève bien des problèmes de migraines.
Faites vite! (et surtout bien :))

Commencer par arrêter la pilule est, encore une fois, le premier des pas à faire pour aller dans le sens d’un organisme propre.
Ensuite, il va falloir donner un coup de pouce à son système pour l’aider à se nettoyer après ce grand temps de maltraitance.

Le mieux à faire : un jeûne d’un à trois jours

Un gros nettoyage doit être méthodique, sinon, on va commencer à charger le corps ailleurs. La procédure est très simple et logique. 

Préparer votre jeûne

Pour nettoyer le foie, ce sont les cinq émonctoires que l’on veut nettoyer – pour plus d’efficacité.
Quand on commence le jeûne, faire un lavement des intestins (avec un bock de deux litres #glamour) aide indéniablement les émonctoires à bien se nettoyer.

Ensuite, on fait un jeûne d’un à trois jours selon les besoins de nettoyage. (vous buvez de l’eau et des infusions si besoin).

Vous serez enfin débarrassée des accumulations dans votre foie!

Avoir un foie fonctionnel est capital pour tout l’organisme.

Une fois ce nettoyage accompli, c’est le système hormonal que l’on peut être amenée à devoir accompagner, l’acupuncture (ou le kundalini yoga) étant à mon sens la médecine complémentaire la plus adaptée pour ce faire.

Bon courage!
Vous pouvez vous remercier de sauter le pas d’arrêter la pilule, une médication qui dénature les femmes.
Il existe d’autres solutions bien plus respectueuses du corps et de l’environnement, comme les indices combinés.

2019-10-09T16:58:45+01:00Tags: , |